pexels-ready-made-3964485

Font ou Typeface ?

Quelle est la différence entre une police et une police de caractère ? La plupart du temps, on ne prête pas attention à leur emploi,  dans le langage courant ces mots sont même interchangeables, mais en design, ces mots ont des significations bien distinctes.

Typeface / Police de caractère :

La police de caractère est une famille de police. C’est un ensemble de glyphes et de caractères typographiques (lettres, chiffres, ponctuations) ayant un style particulier afin de former un alphabet. Elle regroupe tous les corps et graisses d’une même famille. C’est ce que nous appelons « Helvetica », « Arial », « Roboto »…

Font / Police :

Au sein d’une police de caractère, il y a plusieurs polices. Par exemple, la police de caractère « Helvetica » possède plus de 50 polices. La police regroupe des glyphes de taille et poids spécifique (gras, italique, fin …). C’est ce que nous appelons « Helvetica Oblique », « Helvetica Regular » ou comme illustré ci-dessous « Roboto Thin », « Roboto Thin italic » …

La distinction entre la police et la police de caractère est-elle importante ?

Cela dépend à qui l’on s’adresse. Pour ceux qui en comprennent leur distinction, comme les personnes ayant étudié le design graphique, la typographe ou la conception de caractères par exemple, la différence est sacrée. Mais il est important de garder à l’esprit que le langage et les terminologies évoluent dans le temps et ces changements sont dirigés par les usages communs.

Maintenant que vous connaissez la distinction, le plus important, c’est qu’il est important que vous vous tenez à la terminologie que votre interlocuteur comprend.

N’oubliez pas que l’essence de la communication est de comprendre, d’être compris et non de compliquer le message.

pexels-anna-shvets-4483093

Comment savoir si je dois retravailler mon identité ?

Lorsque l’entreprise évolue

L’identité visuelle est le reflet d’une entreprise. Si cette dernière connaît d’importants changements comme un repositionnement, la création de nouvelles offres, un changement de valeurs, (…), il devient souvent nécessaire de retravailler son logo et son identité pour que cela reste en accord avec sa personnalité.

Cependant, il arrive que l’inverse se produise. En début d’année 2021, Burger King a changé de logo pour revenir à celui de 1970. Un changement qui fait évoluer le branding de la marque vers tes visuels très gourmands avec une touche très 70s qu’on adore ! 

Lorsque le logo devient démodé

Bien qu’un logo soit censé être intemporel et ne pas suivre de mode, il arrive qu’un logo se retrouve démodé. Et c’est tout à fait normal ! Un logo très attractif il y a quelques années, peut aujourd’hui être perçu comme « vieux ».  Ce dernier est réalisé avec les codes d’une époque malgré tout. Ce qui explique pourquoi les marques retravaillent leur logo au bout de quelques années.

Conclusion

Pour être efficace, l’identité graphique d’une marque ou d’une entreprise doit être le reflet de son positionnement et de ses objectifs. Elle fait partie intégrante de la stratégie globale de l’entreprise.

Il faut bien garder en tête que le message véhiculé doit être simple et immédiatement compréhensible par les cibles. L’identité doit se reposer sur des images référentes qui “connotent” quelque chose à vos cibles et qu’elle doit s’appliquer sur tous vos supports pour garder de la cohérence. C’est l’identité qui permet de reconnaître une marque, elle doit donc être unique et avoir sa propre singularité.

pexels-tranmautritam-326501

Les astuces et les outils pour composer une image

Même si il existe de multiples façons de composer une image, il est intéressant de s’appuyer sur certains principes ou certaines règles de composition.

Voici ce que je vous conseille pour réaliser vos propres visuels.

La règle des tiers

Imaginez que le cadre est divisé en 9 segments égaux par 2 lignes verticales et 2 lignes horizontales.
La règle des tiers, indique que vous devez positionner les éléments les plus importants de votre scène le long de ces lignes ou à leurs points d’intersection.

Les lignes

Lorsque nous regardons une image, notre œil a naturellement tendance à suivre les lignes qu’il rencontre. En plaçant judicieusement ces lignes directrices dans votre cadre, vous pouvez conduire le regard du spectateur vers les points forts de l’image. De manière générale, notre œil effectue une lecture en Z quand on prend un document en main pour la première fois. Il commence en haut à gauche, chemine vers la droite, traverse le document et recommence.

L’alignement

Je vous conseille de jouer sur les positions tout en gardant un équilibre et une harmonie dans la composition.
Il faut retenir que pour garder une harmonie, il est nécessaire de jouer avec l’alignement des éléments avec la gauche, la droite, le centre ou le justification.

L’opposition

Je vous recommande également de jouer sur les tailles des mots ainsi que sur l’épaisseur de ces derniers. La plupart du temps, on met en gras/grand les mots sur lesquels on veut attirer le plus l’attention : les mots clés du message.